À l'air libre, un film de Nicolas Ferran et de Samuel Gautier.

Synopsis

Synopsis du film

Nichée au fond d'une vallée picarde, une ferme unique en France accueille des détenus en fin de peine, sous le régime du placement extérieur. Une structure d'insertion singulière qui leur propose un logement, un travail, un accompagnement social et une vie communautaire riche et exigeante. Entourés de salariés et bénévoles, ces hommes tentent de se reconstruire et de rebâtir un véritable « projet de vie ».

« À l'air libre » est assurément un film sur la sortie de prison. Mais c'est aussi, et peut être surtout un film sur la prison. Une prison que l'on ne voit pas mais qui est omniprésente. Une prison dont on ne cesse de mesurer les traces et dont il paraît si difficile de se libérer.

Ils ont vu le film...

« Un film sobre, nuancé et profond »

Nancy Huston (Écrivaine)

« Un film émouvant et optimiste sur une 'utopie réalisée' qui ne doit pas rester isolée »

Delphine Boesel (Présidente de la Section française de l'Observatoire international des prisons)

« Le film, par le regard sensible qu’il pose sur chaque personne, fait avec discrétion et engagement à la fois œuvre de pacification et de réconciliation »

Jean-Marie Delarue (Ancien Contrôleur général des lieux de privation de liberté)

« Avec une simplicité et une justesse de ton magnifiques, À l’air libre est un film-témoignage unique et d’une grande force »

Françoise Tulkens (Ancienne Vice-présidente de la Cour européenne des droits de l’homme)

« Un documentaire profondément humain »

Gabi Mouesca (Ancien détenu - ancien président de la Section française de l'Observatoire international des prisons)

« Loin des poncifs et des illusions sur l'enfermement, la force de ce documentaire tient précisément à l'authenticité de ce qu'il décrit »

Tony Ferri (Philosophe)

La ferme de Moyembrie

La ferme de Moyembrie est une association qui a pour vocation l’accueil et l’accompagnement des personnes souhaitant se reconstruire et rebâtir un projet de vie après avoir vécu une cassure dans leur vie, à savoir un passage en milieu carcéral pour la plupart d’entre elles.

Participant de la lutte contre l’exclusion, cette structure d’insertion par l’activité économique (IAE), est située en territoire rural (à Coucy le Château Auffrique en Picardie). Rattachée depuis 2009 à Emmaüs France (branche économie solidaire et insertion), elle accueille notamment des personnes placées sous main de justice en fin de peine, quelque soit le motif d’incarcération et la durée de la peine prononcée à leur encontre.

Mais si Moyembrie est une structure d’insertion, c’est aussi (et surtout !) une ferme qui développe des activités de maraîchage et d’élevage, écoulant sa production bio (fruits, légumes, viande, œufs, fromages, yaourts) en lien avec six associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP).

La ferme de Moyembrie

Dans les médias

Le 01/04/2017

"Ce documentaire passionnant relate une expérience unique et fragile qui donne à réfléchir sur les alternatives à lenfermement"

Le 01/12/2016

"Ce documentaire est de nature à ébranler bien des certitudes mal acquises sur la nécessité de recourir à la prison pour régler les conflits sociaux"

Source : Ecologik

Le 03/10/2016

"En Picardie, la ferme de Moyembrie accueille 18 détenus en fin de peine. (...) Un "sas" avant leur levée d'écrou, dépeint avec justesse et pudeur par Samuel Gauthier et Nicolas Ferran".

Source : Mediabask

Le 18/08/2016

"(...) « A l’air libre » essaye de renouer avec les «sens » perdus, c’est une ouverture d’esprit sur un monde que l’on ne (veut pas connaître) connait pas. Ils existe, heureusement, de par ce monde encore des personnes qui, avec certitude, croient que le bien ne disparait pas toujours totalement de nous, que malgré nos fautes et erreurs de parcours, on peut ressusciter cette portion d’humanité qui fait de nous, des "Hommes"."

Source : CINE PANORAMIX

Le 01/07/2016

"Un documentaire poignant d’humanité et d’authenticité".

Source : Messages

Le 04/05/2016

"Bien plus qu’un simple documentaire, ce film est un véritable plaidoyer pour l’alternative à la prison. Tourné à la ferme de Moyembrie, à Coucy-le-Château, une structure unique en France, ce film mêle émotion et révolte.(...)"

Source : L'Aisne Nouvelle